La semaine de l’auto

La semaine de l'auto et de la mobilité

Le mardi 19 mars

Le 19 mars l’IREAM propose aux jeunes intéressés par les métiers de l’auto une immersion en atelier en proposant des activités comme :

  • Réglage de frein
  • Changement de plaquettes
  • Changement de pneumatique
  • Réglage de radar
  • Lecture de schéma électrique
  • Dépose et repose d'éléments
  • Redressage et débosselage de carrosserie
  • De la mise en peinture
  • Application de peinture

Les places étant limités, il faudra remplir un coupon d’inscription.

Le jeudi 20 mars

Le jeudi 20 mars l’établissement ouvre ses portes au public sans obligation d’inscription préalable. Les visiteurs pourront découvrir les formations proposées ainsi que les locaux.

Le vendredi 21 mars

Nous proposons  aux jeunes intéressés par les métiers de l’auto une visite d’entreprise afin d’observer différentes activités mais aussi d’échanger avec un responsable sur l’apprentissage et l’emploi dans le secteur. 

Geoffrey Pommier, prétendant au titre de meilleur boulanger

L’Institut de recherche et d’enseignement appliqués aux métiers (Iream) d’Amiens a accueilli le concours régional du meilleur jeune boulanger vendredi 2 octobre. Cinq garçons venus de toute la Picardie ont concouru avec détermination, adresse et délicatesse pour concocter divers pains (baguettes, pains de campagne, pains aromatiques…) et viennoiseries (brioches, croissants…). Au menu également la réalisation d’un pain décoré sur le thème « Les frères Montgolfiers ».

L’Amiénois Goeffrey Pommier, de la maison Morel, a remporté le concours devant un autre Amiénois, Thibaut Anceaux (deuxième), Loïc Casinelli (Laon), Nicolas Antoine (Saint-Valery-sur-Somme) et Thomas Jacquelin (Compiègne), troisièmes ex-æquo. Geoffrey se qualifie ainsi pour le concours national qui aura lieu à Lanas (Ardèche) fin novembre. Devant un jury composé de Gilles Forret, Olivier Thomas et l’irremplaçable Roger Thomas, les cinq apprentis ont commencé le travail dès 8 heures jusqu’à 16   h 30 ! Un véritable marathon culinaire avec des figures imposées, des interdictions, etc. Au final, le jury a eu bien du mal à les départager après avoir goûté des produits aux arômes de framboise, pistache, cassis, citron, poire ou ananas. «  Ils ont tous très bien travaillé, confiait Frédéric Ruffin, chef pâtissier à l’Iream et professionnel de renom. Il y a eu quelques petites erreurs à cause du stress et de la précipitation. Parfois un mauvais dosage de levure mais globalement c’est du très bon travail. » Difficile de lui donner tort en contemplant et en savourant les produits cuisinés dont beaucoup auraient leur place dans les étals des boulangeries. Présent lui aussi, Pierre Deroubaix, président de la chambre professionnelle de boulangerie et pâtisserie de la Somme, a tenu à féliciter chaleureusement les cinq jeunes. Tout comme le directeur de l’Iream Arnaud Beurton pour qui il faut également tirer un grand coup de chapeau ou de toque aux formateurs.

B.Z.

Source : www.courrier-picard.fr – 03/10/2015